Protocoles

Les langages du monde de la GTB sont nombreux; Faut-il en avoir peur?

Cela effraie tous les Maîtres d'ouvrage, Maîtres d'Oeuvres et installateurs par méconnaissance des protocoles. Pour l'intégrateur, c'est son quotidien et une technologie qu'il connait et qu'il maîtrise

En dehors des protocoles propriétaires peu coûteux à élaborer mais difficilement lisibles (nous avons un catalogue de drivers propriétaires d'une cinquantaine de constructeurs), la tendance est aux bus "ouverts"

Les plus usités dans le monde de la GTB sont :

  • Modbus (IP ou RS485)
  • Lon  (IP ou RS485)
  • Bacnet  (IP ou RS485 MSTP)
  • KNX
  • M-bus

Il en existe également en radio (Z-wave, En Ocean)

Tous ces protocoles sont interopérables entre eux dans la limite des capacités et technologie des automates, serveurs web, poste de supervision mis en oeuvre

Par ailleurs nombreux sont les constructeurs revendiquant l'ouverture de leur système; elle dépend souvent du programmeur qui doit déclarer les données sur le bus, ce qui n'est pas fait si ce n'est pas clairement spécifié

En langage Bacnet, la meilleure solution est de mettre en place des machines dont les données sont automatiquement générées (Centraline, Trend Controls, Distech Controls, ...)

Exemple d'architecture ouverte